La Marseillaise insolite

 

 

L'hymne français, la Marseillaise, a connu des aventures insolites au cours de ses deux siècles d'existence, à commencer par sa naissance. Il n'est pas né à Marseille, mais à Strasbourg pendant la Révolution française. Il était au départ un hymne dédié à un général bavarois, Nicolas Luckner, qui commandait l'armée française du Rhin. Ironie de l'histoire: il sera condamné à mort et guillotiné deux ans plus tard malgré l'hymne écrit à sa gloire.

 

Mais pourquoi s'appelle-t-il la Marseillaise? Parce que des soldats marseillais, qui avaient combattu près de Strasbourg, le chantèrent en rentrant chez eux. C'est ainsi qu'il deviendra populaire dans toute la France. Pendant longtemps la Marseillaise ne sera pas seulement l'hymne français, mais surtout un hymne révolutionnaire. Il est repris et adapté par nombre de combattants de la liberté sur tous les continents.

 

C'est sur son air qu'est chantée l'Internationale jusqu'en 1888. Au fil du temps il perd son caractère révolutionnaire à mesure qu'il se confond avec la France. C'est par exemple en souvenir d'Arsène Wenger, l'entraîneur français qui les a aidés à devenir champions du Japon, que les supporters du club de Nagoya Grampus chantent la Marseillaise pour soutenir leur équipe.

 

Mais ses origines ne sont pas oubliées: le carillon de l'hôtel de ville de Cham en Bavière sonne aussi la Marseillaise en souvenir de Nicolas Luckner auquel était dédié l'hymne. D'innombrables parodies ont été faites de la Marseillaise. Il en existe des versions punk, jazz. Même les Beatles l'ont utilisée au début de l'une de leurs chansons: All you need is love.

 

La Marseillaise a enfin été l'objet de nombreuses polémiques: en 1979, Serge Gainsbourg la chante au rythme du reggae sous le titre "Aux armes, etc."

 

Au cours d'un concert à Strasbourg des militaires huent Serge Gainsbourg. A la fin du concert il va à leur rencontre et chante la Marseillaise dans sa version officielle, a capella, puis leur adresse un bras d'honneur. Quelques années plus tard, il en achètera le manuscrit original lors d'une vente aux enchères. "J'étais prêt à me ruiner", déclara-t-il.

 

Plus récemment, la Marseillaise est au centre de deux violentes polémiques: lors d'un match de football France-Algérie elle est huée par le public. Le gouvernement menace alors de faire arrêter les matches au cas où cela se reproduirait. De manière plus récurrente certains hommes politiques se plaignent que les sportifs rechignent à la chanter. D'autres les défendent, évoquant le caractère très agressif des paroles de la Marseillaise, peu adaptées au fair play nécessaire dans une compétition sportive.

 

Revenons sur trois termes utilisés lors de ce podcast:

 

Huer, c'est crier son opposition à quelqu'un.

 

Un bras d'honneur, c'est un geste du bras signifiant le mépris qu'on a pour quelqu'un.

 

Rechigner, c'est faire quelque chose sans plaisir, avec réticence.

 

Copyright © Le magazine Écoute

 

Если Вам понравилось — поделитесь с друзьями:

 

продолжить с текстами уровня выше среднего >>>

 

перейти к текстам среднего уровня >>>


Смотрите так же:

Предлагаем пройти тесты онлайн:

Рекомендуемые статьи и видео:

Ещё статьи >>>