Comment lutter contre les drogues?

 

 

C'est un cri d'alarme d'importance qui a été lancé au coeur de l'été par les signataires de la Déclaration de Vienne, où se déroulait la conférence internationale sur le sida. Parmi eux de nombreux scientifiques et hommes politiques, prix Nobel, anciens présidents, ministres. Leur conviction: la prohibition de la consommation de la drogue est un échec. La consommation s'accroît.

 

Pire, elle a des effets négatifs considérables: la propagation du sida, la mauvaise prise en charge des malades, l'enrichissement des mafias. Selon les signataires de la Déclaration de Vienne, plus les consommateurs de drogues sont réprimés, plus le VIH se propage. Au lieu de se soigner, les toxicomanes vivent leur dépendance le plus secrètement possible, s'échangeant les seringues usagées et ne bénéficient souvent d'aucune aide médicale.

 

Les signataires de la Déclaration de Vienne demandent que les Nations Unies — je cite — s'expriment d'une seule voix pour appuyer la décriminalisation des utilisateurs de drogues et l'adoption de stratégies de lutte anti-drogue basées sur des données probantes. Dans le même temps une étude d'opinion révèle à l'inverse que l'opinion des Français au sujet des drogues se durcit. Ils sont plus de 85 % à refuser la vente libre de cannabis, dix points de plus qu'en 2002 et ils sont 24 % à considérer les héroïnomanes comme des malades et non comme des criminels, contre 41 % il y a huit ans.

 

Le gouvernement s'est appuyé récemment sur ce consensus au sein de la population pour refuser l'ouverture de centres d'injection dans lesquels des toxicomanes pourraient venir consommer des drogues de façon sûre et hygiénique. Ce type de centres existe en Allemagne et dans plusieurs pays d'Europe du Nord. Le gouvernement craint que la création de ce genre de centres soit un premier pas vers la légalisation des drogues dures comme l'héroïne ou la cocaïne.

 

Revenons sur trois termes utilisés au cours de ce podcast:

 

La prohibition, c'est l'interdiction par la loi. Il peut s'agir de la prohibition de l'alcool, du port d'armes ou de la consommation de drogues.

 

Des données probantes, ce sont des données indiscutables, sûres.

 

Un consensus, c'est un accord général sur un problème.

 

Copyright © Le magazine Écoute

 

Если Вам понравилось — поделитесь с друзьями:

 

продолжить с текстами уровня выше среднего >>>

 

перейти к текстам среднего уровня >>>


Смотрите так же:

Предлагаем пройти тесты онлайн:

Рекомендуемые статьи и видео:

Ещё статьи >>>