Le séisme au Japon

 
 

Une vague géante de dix mètres de haut déferle sur la côte nord-est du Japon. Image spectaculaire et fascinante du tsunami qui a frappé ce vendredi l‘île japonaise de Honshu et plus particulièrement le port de Sendaï et son million d’habitants.

 

Telle une coulée de lave, l’eau s’est engouffrée partout, balayant sur son passage maisons, routes, voitures et bateaux.

 

A certains endroits, l’eau a pénétré jusqu‘à 5 km à l’intérieur des terres. D’autres points de la côte du Pacifique ont été également touchés par ce tsunami, conséquence d’un séisme extrêmement violent au large des côtes japonaises.

 

Tout le bassin Pacifique est en alerte maximale, alerte au tsunami : Philippines, îles Mariannes, Indonésie, Taïwan mais aussi Australie et Amérique du Sud.

 

Dès l’alerte déclenchée, les autorités nippones ont demandé à la population d‘évacuer les côtes, 20.000 personnes ont déjà quitté la région en prévision d‘éventuels nouveaux raz-de-marée. Tous les ports japonais sont fermés.

 

La mobilisation est générale au Japon : des avions militaires survolent la région pour évaluer les dégâts, des navires sont sur zone. Une force d’urgence a été mise sur pied. Les opérations de sauvetages sont en cours.

 

Un navire avec une centaine de personnes à bord a été emporté par le tsunami. Le Japon, situé au confluent de quatre plaques tectoniques, subit chaque année environ 20% de séismes les plus forts recensés sur Terre.

 

Selon l’agence de météorologie japonaise, le séisme s’est produit à une centaine de kilomètres au large de la côte nord-est de l‘île de Honshu et à une dizaine de km de profondeur. De fortes répliques continuent d‘être enregistrées, même dans la capitale Tokyo, située à environ 400 km de l‘épicentre.

 

Copyright © 2011 euronews

 

Если Вам понравилось — поделитесь с друзьями:

 

продолжить с текстами среднего уровня >>>

 

перейти к текстам уровня выше среднего >>>


Смотрите так же:

Предлагаем пройти тесты онлайн:

Рекомендуемые статьи и видео:

Ещё статьи >>>