Le crime

 

 

Cette histoire, qui s’est passée en France, a commencé le jeudi quinze décembre mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf. La police venait de découvrir, dans la nuit, une femme morte, sur la plage de Trouville.

 

La victime, Madame Bernadette Dejeu, était de petite taille, ses cheveux étaient bruns et mi- longs et ses yeux étaient verts. Ses vêtements étaient mouillés mais elle était bien habillée. Elle portait une alliance, un grand manteau de couleur marron, un tailleur noir, un chemisier blanc et des collants. Elle était pieds nus, un détail que les policiers ont trouvé très étrange.

 

Roger Duflair, le commissaire chargé de l’enquête, ignore encore complètement comment et pourquoi quelqu’un l’a tuée et pour quelle raison cette même personne lui a enlevé ses chaussures. Comme il n’y avait pas de traces de violence sur son corps ni d’arme à côté d’elle, le mystère reste entier.

 

Les enquêteurs ont rapidement retrouvé son sac à main mais ils n’ y ont trouvé que peu d’indices : un portefeuille avec un ticket de bus usagé, deux trousseaux de clés, une note d’hôtel, cent francs en espèces, mille cinq cents lires italiennes, un briquet, un carnet d’adresses et la photo d’un homme. Malheureusement, il n’y avait aucun document précisant l’identité de la victime.

 

Qui était-elle, pourquoi et comment a-t-elle été assassinée ?

 

Le travail de l'inspecteur Roger Duflair sera difficile mais passionnant. Les éléments dont il dispose sont peu nombreux mais tant qu’il n’aura pas résolu cette énigme, le coupable pourra renouveler son geste abominable.

 

Copyright © 2009 polarfle

 

Если Вам понравилось — поделитесь с друзьями:

 

продолжить с текстами среднего уровня >>>

 

перейти к текстам уровня выше среднего >>>


Смотрите так же:

Предлагаем пройти тесты онлайн:

Рекомендуемые статьи и видео:

Ещё статьи >>>