Le beaujolais nouveau

 

 

Comme chaque troisième jeudi du mois de novembre depuis soixante ans, le beaujolais nouveau arrive dans les bistrots, les cafés, les restaurants ou chez les cavistes du monde entier. Cette année nous dégusterons le beaujolais nouveau à partir du jeudi 17 novembre.

 

Ce vin est un vin nouveau ou primeur, c'est-à-dire que le jus de raisin fermente très rapidement pour devenir du vin. Le raisin des vendanges 2011 donne le beaujolais nouveau que nous buvons dès ce mois de novembre. Ce n'est donc pas un vin de garde, car il ne se bonifie pas en cave avec le temps, mais un vin à consommer très rapidement. Le beaujolais est produit au nord de Lyon; cette région viticole ne produit que du beaujolais nouveau, mais aussi d'autres vins rouges comme le Saint-Amour, le Brouilly ou le Moulin-à-Vent.

 

Une histoire amusante circule d'ailleurs dans les bistrots parisiens au sujet du beaujolais nouveau: Un Anglais qui voulait épater sa compagne au restaurant en lui montrant toute sa connaissance du vin français, appelle le serveur. Il lui demande un renseignement sur le vin: "Quelle année nous conseillez-vous pour le beaujolais nouveau?" Contrairement au bordeaux ou au bourgogne, le beaujolais nouveau ne se garde pas; il faut immédiatement le boire.

 

Alors, que nous réserve cette réserve cette cuvée 2011? Écoutons quelques oenologues nous en parler:

 

"Euh, vous voyez, les robes sont très belles, hein, il y a une robe rouge rubis profond…"


"Pourpre, rouge, mais noir violacé, au nez on sent déjà la puissance, la richesse…"


"Au niveau des arômes, on a beaucoup d'arômes de pêche, de fruits blancs, de fruits rouges, fraises, framboises…"


"On retrouve une belle puissance en bouche, une très belle concentration, et des tannins vraiment très ronds, beaucoup gras, c'est euh c'est très gourmand comme vin…"

 

Alors, si vous ne savez pas quoi dire jeudi prochain en goûtant le beaujolais nouveau, vous pourrez donc affirmer qu'il est puissant, qu'il développe des arômes de pêche ou de framboise.

 

Certains voient dans cette tradition du beaujolais nouveau un événement artificiel, une opération de communication et de marketing pour vendre un vin de qualité moyenne et commercialisé dans la plupart des supermarchés. Jeudi 17 novembre à vous de décider si vous résisterez ou non au phénomène du beaujolais nouveau.

 

Revenons sur trois mots employés au cours de cette chronique:

 

Fermenter désigne le processus de transformation de matières naturelles, comme le raisin ou le lait, grâce à des micro-organismes.

 

L'adjectif "viticole" s'applique à la culture de la vigne et à la production du vin.

 

Un oenologue est un spécialiste des techniques de fabrication et de conservation des vins.

 

Copyright © Le magazine Écoute

Если Вам понравилось — поделитесь с друзьями:

 

продолжить с текстами среднего уровня >>>

 

перейти к текстам уровня выше среднего >>>


Смотрите так же:

Предлагаем пройти тесты онлайн:

Рекомендуемые статьи и видео:

Ещё статьи >>>